Vie pratique

Adopter la Slow Attitude au travail & à la maison !

Prenons le temps de vivre, d’apprécier et de poser poser les choses; adoptons la Slow attitude.

Productivité, performances et autre course au résultat donnent « le la » au tempo effréné de notre quotidien; un tempo qui nous use (parfois), nous stress (beaucoup) et nous empêche de profiter (souvent). Ne serait-ce pas le bon moment pour inverser la tendance en ralentissant la cadence ? Car si prendre le temps ne rime pas avec lenteur, l’arrêter doit nous permettre de vivre mieux, plus sereinement; finalement de trouver un épanouissement professionnel et personnel de tous les jours. Souvent vitesse et précipitation se confondent amenant des résultats contre-productifs. Pas étonnant que le monde de l’entreprise soit aux prises avec une vague de burn-out soldée par un mal-être des salariés. Que ce soit à la maison ou au bureau, l’heure est venue d’adopter la Slow Attitude pour gagner en détente et être ainsi malléables et performants sur du long-terme. 

La Slow attitude au travail

Né dans les années 80 pour contrée, en autre, la malbouffe, le Slow Mouvement, alors appelé Slow Food, consiste tout simplement à prendre le temps de vivre afin de limiter l’accumulation du stress le tout en appréciant la préparation de bons petits plats dont les ingrédients viennent de producteurs locaux. Prise de conscience généralisée face au fléau d’une nourriture néfaste tant pour la santé que pour le mental, les bénéfices de se ralentissement ne se font pas attendre. La Slow Life commence alors à se décliner sur plusieurs axes de vie.

Entre une crise financière plombante, des conditions de travail parfois difficiles et un taux de chômage alarmant, le monde de l’entreprise oeuvre sous une pression constante de résultats toujours plus hauts, plus performants. La peur de perdre son emploi pousse les salariés à travailler sans relâche. Manque de sommeil, repas pris sur le pouce, mauvaise gestion du stress, problème de communication au sein des équipes créent des débordements émotionnels qui engendrent l’effet inverse; une sous-productivité et du surmenage.

Et si on prenait un peu de hauteur ? Oui, il faut dépasser cette vision un peu archaïque de perdre du temps en prenant son temps !

Adopter la Slow Attitude au travail c’est repenser les fondamentaux quant à l’appréhension des tâches à accomplir. Dès lors, il nous faut apprendre à faire des pauses, apprendre à se détendre; arrêter le temps pour se ressourcer profondément sans aucune culpabilité. Les dirigeants eux-même s’interroge sur la fonction managériale en tant que telle. Ainsi, le Slow Management commence à se développer de plus en plus. Redonner confiance aux collaborateurs, les fédérer autour d’un projet commun, encourager les prises de parole et d’initiatives, être à l’écoute de chacun en sont les principales dynamiques. Il ne s’agit pas de multiplier les réunions mais plutôt de les encadrer plus posément.

Une meilleure organisation qui implique tout le monde sans exception, une répartition du cahier des charges cohérente, des problèmes posés sans retenue, des solutions trouvées ensemble, en faisant la part belle au dialogue, sont les clés d’un management épanouissant pour tous les collaborateurs. Si le respect des uns et des autres rythmes les échanges, la réussite est au bout du chemin.

La Slow Attitude à la maison

Le Slow Mouvement se décline finalement à l’infini. Slow Cities (milieu urbain), Slow Design (déco), Slow Travel (voyage), Slow Home (chez-soi), Slow Money (flux monétaires), Slow Fashion (mode) ou encore Slow Art (milieu artistique), sont autant de maillons qui s’ajoutent à la chaîne du mieux-être.

Si l’on a bien compris qu’il s’agit d’apprécier les choses, les instants et ce qu’on a, comment peut-on concrétiser cette cadence à la maison ?

D’abord, il faut revoir ses habitudes alimentaires et installer le Slow Food dans son assiette ! Petits producteurs, fruits et légumes de saison, des protéines animales en quantité modérée et de bonne qualité. Pour faire son choix en ce qui concerne la grande distribution, des applications comme Yuca peuvent aider à votre sélection en écartant les produits contenants des additifs chimiques. Cuisiner, même simplement c’est réintroduire la notion de plaisir à table. Double effet apaisant garanti ! Faire la popote vide la tête, se partage (ou pas d’ailleurs) puis ravit les papilles.

« Un esprit sain dans un corps sain ». Pensons maintenant au temps qu’il faut s’accorder pour prendre soin de soi. En matière de cosmétique, on enlève tout ce qui comporte des ingrédients douteux. On privilégie les produits naturels. Si l’on se sent d’une humeur « petit chimiste », on peut même les préparer soi-même (DIY) à l’instar des produits ménagers. Et surtout, surtout, on s’accorde ces moments privilégiés qui n’appartiennent qu’à nous.

On passe au relooking de son habitat ! La Slow Attitude, c’est se débarrasser du superflu afin de ne pas être pollué. L’ordre, voilà la clé pour commencer. On range, on trie afin de ne garder que l’essentiel. Un intérieur slow est épuré pour une atmosphère qui sublime calme et sérénité. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. Vous prendrez alors plaisir à vous poser chez vous avec un livre ou juste en fermant les yeux et ressentir l’instant présent presque comme un cadeau. Car, oui, flemmasser, rêver, avoir l’esprit qui vagabonde n’est pas une perte de temps, bien au contraire. L’imaginaire se laisse aller, le corps se détend et l’esprit se recentre.

Et si vous passiez à la Slow life ?

Écrire un commentaire

Une dose de conseils et d'astuces, tous les mois dans votre boîte mail !

Inscrivez-vous à la newsletter Knoxbox, et recevez tous les mois nos conseils déco, rangement, et bien plus !  ! 

Merci pour votre inscription, et à bientôt pour lire nos actualités dans votre boîte mail ! 

Powered byRapidology